Communiqué d’Attac France: Antilles et Dom Tom



SOLIDARITÉ AVEC LES ANTILLES ET LES DOM-TOM

 

Attac se solidarise avec la mobilisation engagée en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane et à la Réunion contre « la vie chère ». Comme l’explique le « collectif contre l’exploitation » (LKP) constitué d’une cinquantaine de syndicats et d’associations et qui conduit la grève générale en Guadeloupe depuis le 20 janvier dernier, le moment est venu de demander justice pour des régions dont les conditions d’existence sont de plus en plus précaires. En effet, aux Antilles et dans les DOM-TOM de manière générale, la crise du système néolibéral s’ajoute au maintien d’un système anachronique, qui dépossède la grande majorité des peuples de l’outre-mer au profit d’une minorité de descendants d’anciens colons esclavagistes.

 

Au nom de l’égalité entre les régions et entre les citoyens, au nom tout simplement de la démocratie, Attac soutient les revendications exprimées par le LKP et les autres collectifs des DOM-TOM, et demande au gouvernement de débloquer cette situation en prenant enfin ses responsabilités en matière de médiation. La stratégie du pourrissement a déjà fait un mort en Guadeloupe ; le président Sarkozy et son gouvernement en portent l’entière responsabilité. C’est à eux qu’il incombe de réparer leurs torts le plus vite possible.