Université d’été d’Attac: 20-24 aout, à Arles


Cette année encore, Attac s’installe en Arles pour son Université d’été, et entend bien mettre à mal les certitudes de la pensée néolibérale.

La finance n’en finit pas d’assener sa violence aux citoyens. Son emprise sur l’économie et la société semble toujours plus forte. En témoignent les politiques de rigueur, dont la réforme des retraites, qui se multiplient en Europe. Loin de “moraliser le capitalisme”, les responsables politiques montrent leur incapacité à résoudre la crise et surtout leur volonté de tirer du capitalisme en place le maximum d’intérêt : l’affaire Woerth-Bettencourt n’en est-elle pas un exemple criant ?



De plus en plus de citoyens prennent conscience des injustices causées par le capitalisme financier, sans que ne se dégagent des alternatives claires pour la société. Attac a choisi de centrer son Université citoyenne sur la construction d’alternatives qui soient à la fois en rupture radicale avec la finance et porteuses d’émancipation des citoyens vis-à-vis de toutes les formes de domination. Comment bâtir un système bancaire et monétaire au service de tous ? Comment redistribuer les richesses, au plan national et international ? Comment entamer la transition vers une société solidaire et économe en ressources ? Quelles alternatives au tout-marché et au tout-Ētat ? Comment faire vivre une démocratie réelle qui favorise la participation de tous aux affaires publiques ?

Du 20 au 24 août, plus de 500 personnes sont attendues lors de 60 séances et plénières pour débattre et dessiner les contours d’une transformation sociale juste, solidaire et démocratique.

Cette année seront présents notamment Gérard Aschieri, Florence Aubenas, Geneviève Azam, Pascal Canfin, Philippe Corcuff, Thomas Coutrot, Marc Dufumier, Susan George, Jean-Marie Harribey, François Houtart, Guy Kastler, Hervé Kempf, Pierre Khalfa, Hervé Le Treut, Jade Lingaard, Yann Moulier Boutang, Dominique Plihon, Anne Cécile Robert, Isabelle Stengers, Jacques Testart, Aurélie Trouvé…

Une plénière sera consacrée aux taxes globales, revendication fondatrice pour Attac, plus que jamais d’actualité et pour laquelle nous somme engagés dans une campagne regroupant de nombreux acteurs – associations de solidarité internationale, mouvements écologistes, syndicats… La crise de l’Europe sera abordée avec des partenaires syndicaux dans une approche stratégique : face aux plans d’austérité, comment les mouvements sociaux peuvent-ils imposer leur point de vue et sur quelles revendications ? Enfin, à quelques mois du sommet de Cancun sur le changement climatique, qui se veut la suite de Copenhague, sera débattue la question des biens communs comme nouveau paradigme politique, pour une émancipation des logiques capitalistes et productivistes.

Attac France,
Paris, le 30 août 2010

Programme, informations pratiques :
http://www.france.attac.org/spip.php?rubrique1179