Faire entendre les exigences citoyennes sur les retraites


PROCHAINE REUNION du collectif retraite:

mardi 4 janvier,18h, au local 6 av Foch.

Les retraites, ça n’est pas fini !

La question des retraites n’est pas réglée, même si le gouvernement a réussi à imposer son projet sur les retraites, sans entamer de véritables négociations, alors qu’il estimait lui même qu’il s’agit d’un problème de société. Cependant, l’énorme mobilisation unitaire que nous avons connue ne restera pas sans lendemain. Elle a permis de poser un certain nombre de problèmes fondamentaux – partage de la richesse produite, égalité entre les hommes et les femmes, pénibilité du travail –, qui resteront dans le débat public. Le collectif « Faire entendre les exigences citoyennes sur les retraites », avec les collectifs locaux, y a pris une part importante particulièrement dans le lancement d’initiatives unitaires.


Nous ne pouvons accepter les injustices qui structurent la contre-réforme du gouvernement. De son propre point de vue, les réponses qu’elle contient ne seront par ailleurs pas suffisantes pour résoudre même provisoirement le problème. L’aveu est contenu dans un amendement de dernière minute, introduit en catimini au Sénat, indiquant qu’une « réforme systémique », visant à transformer de fond en comble le système par répartition en un système par points ou par comptes notionnels, serait débattue en 2013. Il s’agit donc dès à présent de se préparer à ce nouveau combat.


C’est pourquoi le collectif national propose de lancer un processus d’états généraux sur l’avenir des retraites. Ces états généraux, organisés le plus largement possible, devraient permettre de faire le bilan du mouvement social qui vient d’avoir lieu et de débattre sur le fond de l’avenir des retraites. Il revient aux collectifs locaux de s’emparer de ce processus qui devrait être décentralisé au maximum.

, ,