Point sur NDDL + actions


Chers amis

En ce début d’année, nous semblons bénéficier d’une très relative accalmie sur le front des expulsions/destructions : pas d’erreur bien sûr, il ne s’agit que de l’incapacité qu’a eu de fait le préfet à signer avant la fin décembre l’arrêté ‘loi sur l’eau’ ; IL doit attendre la validation des compensations proposées par AGO/Vinci par le comité scientifique qui vient d’être désigné. De même, il (le préfet) n’a pas pu lancer la destruction de la Chataigneraie, car la procédure précédemment menée ne peut suffire, puisque des ‘zadistes’ s’y sont désormais officiellement domiciliés. Rien sur un recul sur le fond… mais une situation un peu nouvelle qu’il va falloir gerer avec intelligence politique, puisque nous sommes dans une situation de relative attente (mais les constructions continuent à un rythme incroyable) et le préfet veut aussi profiter de cette période pour multiplier les provocations policières, pour diviser les opposants et affaiblir le soutien dont ils bénéficient désormais. Beaucoup d’arrivées sur la Zad pendant la période de vacances scolaires (probablement suivies de départs à la fin de ce WE pour un grand nombre).

L’Acipa refuse toujours le moindre contact avec la dite commission de dialogue, les conditions (retrait des flics, arret des expulsions/destructions, abord des questions de fond) n’étant toujours pas prises en compte. Le CeDpa (les élus) sont allés (et y retourneront) et présenteront des arguments sur le fond (même si çà ne fait pas partie de la feuille de route de la commission), très peu d’autres groupes iront, le collectif de pilotes ira avec un très solide dossier TECHNIQUE.

Hervé Kempf est revenu pendant les vacances : prenez le temps de lire si ce n’est déjà fait  son excellent reportage ‘retour à nddl’
http://www.reporterre.net/spip.php?article3671
Continuez à consulter régulièrement zad.nadir.org et acipa.free.fr
Voir aussi         http://www.youtube.com/watch?v=Ipy01M4Bci4

Sur l’affaire des deux jeunes mineures ‘fugueuses’ du Puy en Velay, une petite réflexion ‘« La forêt de Rohanne, c’est sûrement, pour des jeunes filles, un des lieux les plus sûrs existant à l’heure actuelle sur le territoire français, tant y sont peu tolérés, par principe, les comportements sexistes et machistes » Serge Quadruppani4 janvier 2013 (cité par reporterre     http://www.reporterre.net/spip.php?article3685)

Des collectifs de soutien continuent à se monter.

je rappelle quelques idées d’action en ce début d’année :

– le renvoi motivé (collectif si possible) des cartes électorales : CA FAIT MAL, et c’est systématiquement l’occasion, sur la région, d’articles de presse présentant le groupe des renvoyeurs devant la Poste. c’est un très mauvais message de voeux adressé à notre président et son gouvernement, faut pas s’en privér.
– l’intervention pendant les cérémonies de voeux, ou à minima le port du badge ‘non à l’aéroport’ (selon les cas le petit ou le gros), en essayant de se placer sur les photos de presse prises à cette occasion (d’accord, çà ne marche pas toujours). Dans ce tordre idée, on peut aussi envoyer des voeux spécifiques à nos différentes collectivités territoriales.

– continuez à écrire
aux habitants déclarés de la Chataigneraie (voir mails précédents) à
noms officiels que la zad m’a donnés : damien augis, clément jourden,tristan poincin, michel dartois, salomé quinton,
La Chat teigne
44130 Notre Dame des Landes
N.B. la Chataigneraie a été rebaptisée la Chat Teigne, et donc ses habitants les Chats Teigneux)

– ecrire aussi aux incarcérés (Cyrille et les autres présents et futurs)
Comite de soutien aux inculpé-e-s
et condamné-e-s
«  le gué »
44220 Coueron.
(communiqué par la legal team)

actualité judiciaire : trois jeunes femmes (en deux jugements) ont été relaxées pour dossier VIDE !

Retenez dores et déjà les dates suivantes :
– samedi 11 mai, chaîne humaine autour de la ZAD, objectif des dizaines de milliers de personnes, il faut frapper un grand coup avant le délai de 6 mois ou les défrichements sont suspendus : on ne peut pas attendre car hors délai le
– rassemblement festif des 3 et 4 août nouveau larzac (là l’objectif est en centaines de milliers) qui, 50 ans après les premiers prémisses du projet, 10 ans après le Larzac 2003 (lui-même 40° anniversiare du début du larzac en 73), doit être un élément décisif pour notre victoire. Pour attac, çà tombe bien, on pourra enchaîner l’UE d’attac à cheval sur le dernier WE de juillet et la remontée vers Ndl (en caravane ???? à réfléchir…)

D’autres dates sont ‘flottantes’ en fonction de l’actualité et des contraintes agricoles, elles seront communiquées dès que possible.

Je vais maintenant partir au festizad : ce dernier va ce WE être particulièrement chargé en dangers, on peut compter sur un max de provocations (de l’intérieur, par des GMs ou des pro-aéroports infiltrés, comme déjà vu), par exemple en faisant boire ou se droguer des jeunes mineur-e-s, surtout sur l’ensemble des trois nuits. Pour répondre à certaines questions, l’Acipa ne co-organise pas le Festizad, l’initiative est partie de quelques zadistes qui n’ont rien demandé à personne, et l’Acipa n’a pas été sollicitée, elle ne fait des appels communs que lorsqu’il y a eu effectivement préparation commune, mais elle a relayé les appels de zadistes (à bénévolat pour l’organisation…). Nombreux seront d’ailleurs les ‘historiques’ qui participeront et seront vigilants quant à la sécurité du rassemblement, car nous ne comptons SURTOUT pas sur le préfet pour le faire, comme il est sans doute inutile de le préciser. Gageons enfin que les tritons crêtés et autres salamandres dorées seront sous la lune (et la pluie ???) nos fées tutélaires…

Bref, la lutte continue…

Fraternellement à tous

Geneviève