[%Cges] soutien financier à la lutte contre le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes : vous pouvez passer par attac !


Aux adhérent-e-s d’Attac

Comme vous le savez la situation est particulièrement difficile en ce moment sur le terrain, dans l’attente du démarrage annoncé comme imminent des travaux préparatoires.

Je relaie donc la demande inscrite dans la lettre de l’Acipa du 15 décembre :

Participation financière
Beaucoup de travaux de rénovation, de construction et bien d’autres, à Bellevue et alentour, dans un avenir immédiat, nécessitent le recours à des engins de chargement et de manutention, tracteurs avec chargeurs ou télescopiques. Pour gagner en efficacité et réactivité, Copain a décidé de s’équiper d’un tractopelle d’occasion.
Pour le financer, nous lançons un large appel à participation. Si vous souhaitez participer à la protection de la ferme de Bellevue et plus largement de la zad, envoyez votre participation, en précisant « opération tractopelle » à l’ordre du Gab44 (qui gère les finances de Copain) à l’adresse suivante: Gab44 rue Marie Curie 44170 Nozay, ou en appelant Vincent au 06 87 52 34 26.

Ce sont de nouveaux moyens qui nous deviennent nécessaires, d’autres demeurent (le financement des frais juridiques des recours en particulier).

Comme l’an dernier, si vous faites transiter vos dons par attac, vous pourrez bénéficier de reçus pour déduction fiscale, grâce à l’engagement du siège pour le traitement des chèques, et celui de militants de la région parisienne pour émettre les attestations fiscales (pour impôts 2014 si dons reçus avant le 31 décembre, pour impôts 2015 si chèques reçus au-delà) . Qu’ils en soient remerciés.
Il faut pour cela faire le chèque à l’ordre d’Attac France, en mettant au dos au choix la mention (‘Nddl Acipa’, destination principalement soutien juridique, ou Nddl tracto-pelle, ou ‘Nddl Vivre sans aéroport’, destination principalement matériel de re-construction), et adresser le chèque à Attac France, soutien NDDL, 21 ter rue Voltaire 75011 Paris (et non au prestataire qui gère les dons et cotisations d’Attac).

Ce choix générera certes un peu de travail militant, mais pour un adhérent qui fait un don (et un chèque) de 60 euros par exemple, qui iront à la lutte, le coût réel, si cet adhérent est imposable, et dans la limite des plafonds légaux, ne sera que de 20€. Bien sûr, nous ne sommes là en plein dans l’ambiguïté des déductions fiscales… mais quand on voit ce que l’Etat fait de l’argent de nos impôts à Notre Dame des Landes…

merci à tous
Geneviève